TÉLÉCHARGER CHIKHAT OUED ZEM GRATUIT

Chapitre 3. Vers une reconquête des espaces sociaux p. Dans sa troupe, la cheikha a un statut et une identité. La troupe des cheikhat, une micro-société 3La troupe est le point focal de la vie professionnelle et personnelle des cheikhat. Son organisation, son fonctionnement, la place et le rôle de chacun de ses membres sont codifiés. En fait, la troupe fonctionne comme une micro-société.

Nom:chikhat oued zem
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:13.28 MBytes



Chapitre 3. Vers une reconquête des espaces sociaux p. Dans sa troupe, la cheikha a un statut et une identité. La troupe des cheikhat, une micro-société 3La troupe est le point focal de la vie professionnelle et personnelle des cheikhat. Son organisation, son fonctionnement, la place et le rôle de chacun de ses membres sont codifiés.

En fait, la troupe fonctionne comme une micro-société. Électrons libres, elles collaborent avec un orchestre ou une troupe suivant les occasions de travail. Cette situation très incertaine, est surtout le cas des plus jeunes qui multiplient les représentations occasionnelles. On les trouve souvent au cabaret. Le siège de la corporation est souvent minuscule. Ainsi organisées, les troupes sont plus faciles à surveiller.

Avec les filles [sous-entendu, ses collègues], on donne des spectacles à la campagne et dans des endroits écartés et parfois ça finit mal, avec des bagarres. Et puis on ne la donne pas à tout le monde La gestion des comptes, la justice, tous ces éléments sont, autant que faire se peut, pris en charge par la corporation. Il procède, en somme, par détournements de sens. En se retrouvant face à des chioukh et des cheikhat, on pourra saisir des phrases sans en rien comprendre ou en faisant de graves contresens.

Par le ghaws, les cheikhat créent un espace social autre, leur espace. Mais pour que cette structure fonctionne, il faut que tous ses membres soient prêts à intégrer cette logique communautaire.

Ces deux personnages garantissent le bon fonctionnement des troupes et leur harmonisation au sein de la corporation. Certaines normes de la société marocaine sont ainsi conservées. En tant que coordinateur, il est celui qui organise le travail des troupes. Il a ainsi qualité de juge et de médiateur.

Il est aussi celui qui sanctionne en cas de mauvaise prestation ou de comportement répréhensible. Il veille à la caisse commune et à son emploi judicieux. Il lui échoit aussi toutes les démarches administratives inévitables du déroulement des vies professionnelles et privées. Il partage, avec la ou le chef de troupe, le rôle de pilier, pilier de cette famille de substitution que constituent la troupe et la corporation.

La chef de troupe gère au mieux le comportement de chacun afin de donner une bonne image de son groupe. Je leur ai appris à se tenir droite, à être toujours polies et souriantes et bien habillées. Elle supervise, elle surveille, et, pour ce faire, elle est souvent en retrait.

Les liens de la marginalité 30On constate que par différents aspects, cette micro-société est construite sur le modèle de la société marocaine. Les rapports entre chioukh et cheikhat, par exemple, sont complexes. Les chioukh donnent une image souvent négative de leurs homologues féminines.

Chacun vit au sein de son groupe. La mobilité des troupes de musiciens et de chanteuses au sein de la profession participe aussi de cette distinction.

Les rapports de cheikhat à chioukh sont ainsi des rapports de collaboration, mais pas forcément de cohésion. En fait, la société marocaine ne conçoit pas des degrés de marginalités féminines différents mais une seule marginalité féminine aux contours indistincts. Seul compte le mode de vie déviant, la transgression. Prostituée, puis bonne, puis prostituée à nouveau, puis mendiante, Yamna meurt dans la rue. De fait, les catégories de la marginalité féminine ne sont pas étanches.

Une femme peut ainsi, par exemple, être amenée à exercer la fonction de cheikha pendant une période puis celle de prostituée ou de guérisseuse.

Elles sont facilement amenées à travailler conjointement. En outre, la naggafa comme la cheikha, est considérée comme une entremetteuse. Pour Naïma, ce rôle des naggafat et des cheikhat est particulièrement méprisable malgré son utilité sociale indéniable. Le milieu professionnel leur fournit les structures de références dont les prive leur statut.

On comprend dans ce contexte, la fréquence des mariages entre chioukh et cheikhat ou bien la transmission du répertoire et du savoir-faire artistique entre mère et fille. Ce cadre de référence constitue pour les cheikhat le support indispensable à la réinsertion dans la société. Ce faisant, elles effectuent le chemin inverse de celui qui les a menées à la marginalité.

Au Nord, elle est limitée par le Rif. Ils indiquent la zone de production du chant. Elle est lente, presque mélancolique. Néanmoins, ces caractéristiques ont des répercussions directes sur son évolution et sur son devenir. La hawziya aurait été conçue à partir des différentes influences musicales préexistantes du Haut-Atlas berbère. Les chants de la hawziya ont souvent une connotation politique. La hawziya comporte aussi un répertoire religieux. Le terme de marsawi ne désigne pas à proprement parler une région.

Son rythme est plus enlevé. Le caractère récent de la marsawiya peut aussi expliquer le nombre plus important de ses chansons. Cette facilité de mémorisation des chansons de marsawiya peut peut-être en partie expliquer son succès. Cette rythmique est plus propice à la danse et à une mise en scène dynamique que réclame une ambiance festive. La marsawiya, en général, se caractérise par une accélération progressive de son rythme. Des séquences de chants différents se sont accolées les unes aux autres.

Guernier d Ce qui ressort de cette définition du berwal est sa profonde indétermination. Il ne répond à aucune règle de construction syntaxique ou rythmique précise. Certains, comme le musicien Idriss el Idrissi, cité par A. En effet, le berwal est produit comme une chanson moderne. Un créateur suffit. La chanson, une fois créée, est considérée comme entière et achevée. Il peut aussi y être mêlé. Ils évoquent des objets de désir et de frustration aussi bien dans le domaine amoureux que matériel et font de nombreuses références aux sollicitations de la société de consommation moderne.

Mais la crise sociale qui découle de cette difficile conjugaison entre le moderne imposé et le traditionnel se révèle aussi dans les rapports entre les protagonistes de manière tragique. Cit, p. Fateh, , Étude littéra Ces réunions prévues pour distraire et réjouir deviennent à leurs yeux un objet de mécontentement et de souci Ce chant populaire a changé de sens et de finalité. Dans les représentations de cheikhat, on trouve un ou deux bendir, joués indistinctement par les cheikhat elles-mêmes ou par leurs musiciens.

À côté des instruments de percussion principaux, on trouve aussi la derbouka, pot en terre tendu de peau de chèvre ou de poisson. Son usage requiert une certaine maîtrise et le public y est particulièrement sensible. Cet usage des instruments comme support à la danse est de plus en plus répandu et dénoncé par les puristes, tout comme la danse elle-même.

La symétrie est un grand principe des chorégraphie berbères, reprise par les cheikhat. Elle est Au-delà de son caractère individuel, le raqs charqi constitue une première forme de théâtralisation du spectacle des cheikhat mais pas la seule. Les rares informateurs insistent tous sur le brusque arrêt du chant et de la danse. Georges Lapa La danse sur la jefna est une innovation récente dans la mise en scène.

Chaque phase représente en quelque sorte une phrase musicale et rythmique. La richesse des figures est parfois surprenante. Elles attirent dans leurs spectacles un vaste échantillon de la société marocaine. La diversité des publics devant lesquels elles se produisent les amènent à toucher toutes les catégories de population. Or la mixité de plus en plus fréquente des festivités familiales ont conduit cette profession à disparaître peu à peu au profit des cheikhat.

Selon la nature du public, leur prestation sera susceptible de varier. Mais elles attendent de sa part une égale rétribution de leurs efforts. Les cheikhat se produisent beaucoup plus fréquemment devant les hommes qui sont, bien plus que les femmes, friands de leurs spectacles. On les trouve principalement dans les fêtes privées masculines. Pour la plupart des Marocains, cheikhat et alcool vont de pair. Ils préfèrent contempler les danseuses. Flatter le regard est donc primordial.

Aussi, la gestuelle est particulièrement suggestive. Mouvements circulaires des hanches, des fesses, vibrations du ventre, ou tremblement de la poitrine mais aussi balancement des cheveux sont ainsi fréquemment utilisés sollicitant les zones érotiques du corps féminin.

TÉLÉCHARGER SAIYUKI VF GRATUITEMENT

CHAABI CDM chikhat ouedzem 1

Commenter Commenter N'oublie pas que les propos injurieux, racistes, etc. Posté le vendredi 11 mai Cette photo du journal algerien source " ,nous n'oublions jamais l' histoire de notre ville Oued Zem "Le petit Paris": La ville est connue par sa résistance contre le colonialisme français, surtout en 20 Aout , la révolution a fait plus de martyrs marocains et français tués à Oued-Zem. A Oued-Zem aussi il était le grand moulin au Maroc, la ville où il y a la première gare du train au Maroc car elle était le point de départ du train vers d'autre région du pays. Massacre de Français chez Oued Zem mène à la conférence à " Aix-les-Bains " où les nationalistes français et marocains négocient le retour du yusuf mawlay de bn de muHammad en novembre et de l'indépendance marocaine.

TÉLÉCHARGER HIRA GASY MP3 GRATUITEMENT

Blog de kaprix-mono-1990

Sa situation stratégique a permis aux troupes de Charles Mangin d'accéder à Khénifra par le village de Sidi Lamine près de Boujaad, où siègeait le service de renseignement pour la surveillance des tribus Zayanes et particulièrement le contingent de Mouha Ou Hammou Zayani. Smaala est la plus grande tribu et elle représente une proportion très importante des habitants de Oued Zem. Les biens de la ville[ modifier modifier le code ] Jusqu'en , la ville n'existait pas, tout ce qu'il y avait était une source d'eau près du mausolée Mohamed El Hadri, à une petite distance de lui se trouvait une caserne militaire. Le lac se trouve actuellement au centre de la ville, et est entouré par une grande surface verte. La ville elle-même est bâtie au pied des gisements de phosphate à une altitude comprise entre et mètres. Elle s'étend sur une cuvette traversée par la rivière Zem de l'est vers l'ouest puis vers le sud.

Similaire